Comment se débarrasser de la rétention d'eau

De nombreux conseils nutritionnels permettent de venir à bout de la rétention d'eau

La rétention d'eau est caractérisée par une accumulation de liquide dans l'organisme. Cet œdème se manifeste par un gonflement, provoqué par l'incapacité du corps à évacuer l'eau présente en excès dans ses tissus.


La rétention d'eau chronique est plus fréquemment rencontrée chez les femmes, en raison des fluctuations hormonales en période périmenstruelle.


Les femmes enceintes sont particulièrement exposées, en raison à la fois de la sécrétion de progestérone, et de contraintes mécaniques exercées par l'utérus sur la veine cave, qui entravent la circulation sanguine.


Buvez, éliminez !

Le premier conseil pour aider l'organisme à déstocker l'eau peut sembler contre-intuitif : il faut augmenter sa consommation d'eau ! En effet, le corps retient l'eau car il en a besoin pour diluer le sodium, très souvent présent en excès. Boire beaucoup d'eau permet donc d'améliorer l'excrétion du sodium. Préférez bien sûr une eau pauvre en sodium, et évitez donc les eaux gazeuses.


N'ayez pas peur d'augmenter drastiquement votre consommation d'eau. Vous pouvez boire sereinement trois litres par jour, voir plus. Evidemment vous irez plus souvent aux toilettes, et c'est de cette manière que votre organisme parviendra à évacuer l'excès de sodium.


Les tisanes diurétiques (pissenlit, ortie ...) sont également des boissons de choix pour lutter contre la rétention d'eau. Elles aident l'organisme à éliminer, et stimulent indirectement la soif. Les boissons qui tendent à déshydrater, comme le café ou l'alcool, sont au contraire à éviter.



Le rôle du sel dans la rétention d'eau

L'excès de sel est très souvent responsable de la rétention d'eau

Le sodium excédentaire est la conséquence directe d'une alimentation trop salée. La solution est évidente : il suffit de consommer beaucoup moins de sel. Evitez donc le sel de table, mais aussi les plats préparés et autres aliments industriels qui contiennent souvent des quantités déraisonnables de sel, et qui participent donc à déclencher ou entretenir la rétention d'eau.


Plusieurs micronutriments sont impliqués

Le sodium n'est pas le seul micronutriment impliqué. Un manque de potassium et de vitamine B6 favorise également la rétention d'eau.

La vitamine B6

La vitamine B6 se trouve facilement dans l'alimentation, notamment dans les viandes et poissons, les légumes secs tels que les haricots ou les lentilles, les céréales complètes ou encore les bananes.

Le potassium

Le potassium est un minéral indispensable, qui tend pourtant à manquer dans l'alimentation moderne. Il agit de concert avec le sodium, et la balance sodium/potassium est très souvent déséquilibrée au profit du sodium. Le potassium se trouve dans les fruits (bananes) et légumes (tomates, légumes à feuilles), dans les tubercules et dans les légumes sec.


Il est aussi possible de remplacer le sel de table (chlorure de sodium : NaCl) par du chlorure de potassium (KCl), en l'absence de contrindication médicale.


Le rôle de l'insuline dans la rétention d'eau

La forte sécrétion d'insuline, consécutive à la consommation d'aliments à index glycémique élevé, favorise la rétention d'eau. Il s'agit là d'une des nombreuses bonnes raisons pour eviter les sucres, céréales raffinées et autres aliments à index glycémique élevé !


Évitez le gluten pour dégonfler

Chez les personnes sensible, le gluten peut favoriser la rétention d'eau

La consommation de gluten est très élevée dans le mode alimentaire occidental actuel. Ces protéines sont apportées par tous les produits qui contiennent des céréales comme le blé, l'orge, le seigle, l'épeautre ou encore le kamut. Les aliments à base de farines de ces céréales sont bien sûr aussi concernés.


Une grande partie de la population est sensible au gluten, souvent sans même le savoir. La mauvaise digestion du gluten conduit à un état inflammatoire, fréquemment accompagné de rétention d'eau. Faites donc l'essai d'un régime sans gluten pendant quelques mois !


Conseils complémentaires

En complément de tous ces conseils nutritionnels, d'autres axes peuvent être abordés :

Stimuler le drainage et la circulation

La rétention d'eau étant liée à une stagnation de l'eau dans les tissus, son élimination passe par la stimulation de la circulation sanguine et lymphatique. Pour cela, assurez-vous de pratiquer une activité physique régulière. En plus d'activer la circulation sanguine, la contraction répétée des muscles agit comme une pompe et favorise ainsi le drainage lymphatique.

Attention à la pilule contraceptive

L'usage de la pilule contraceptive modifie l'équilibre hormonal et peut provoquer ou favoriser la rétention d'eau. Il est intéressant dans ce cas de s'assurer que le dosage de la pilule n'est pas excessif, ou tout simplement de se tourner vers d'autres moyens de contraception.

Dernière mise à jour : 25/05/2019

retour à la liste des articles Santé et bien-être

Laurent Berta, nutritionniste
Restons en contact !
N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter. Pas de spam, c'est promis !
Besoin d'un renseignement ou d'un rendez-vous ? contactez-moi !